Le dilemme d’Obama

Le 01 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’heure est grave. C’est le 4 mars que la Chambre des représentants américains examine le volet dépenses du projet de budget 2012. Un budget sur lequels les députés exigent déjà 61 milliards de coupes. Des coupes qu’ils ont déjà présentées et qui dans le domaine de l’environnement sont particulièrement ciblées.

 

Le projet républicain amputerait d’un tiers le budget de l’agence fédérale de protection de l’environnement (le budget démocrate a déjà prévu un coup de rabot de 15% par rapport à 2010, voir le JDLE). Sont particulièrement ciblés par les membres du parti de l’éléphant les programmes phares de l’administration Obama: les énergies propres, le train à grande vitesse, mais aussi et surtout tout ce qui a trait au changement climatique.

 

Aucun crédit, espèrent les députés républicains, ne doit aller à la régulation des émissions industrielles de gaz à effet de serre. Ce qui bloquerait le début de régulation de ces rejets, commencée au début de l’année. Rien non plus pour le GIEC, alors que les contributions américaines représentent un bon tiers du budget de l’organisation onusienne.

 

Les hauts fonctionnaires spécialisés sont également visés. Dans le budget républicain, les postes de la conseillère climat du président, Carol Browner (qui devrait d’ailleurs démissionner) et de l’envoyé du président pour les questions climatiques, Todd Stern, seraient purement et simplement rayés de la carte.

 

Tout n’est peut-être pas perdu, estiment certains observateurs. Eileen Claussen, la présidente du Pew Center on Global Change (et ancienne conseillère du président Clinton), suggère au locataire de la Maison blanche de mettre en veilleuse ces projets climatiques jusqu’aux prochaines élections. Ce qui aurait le mérite d’adoucir les relations avec les élus républicains et de sauver l’essentiel de l’action de l’EPA.

 

Faute d’accord, l’EPA pourrait se retrouver sans budget. Ce qui mettrait ses fonctionnaires au chômage technique.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus