Le dichlorométhane bientôt interdit dans les décapants de peinture

Le 16 janvier 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Adopté mercredi 14 janvier en première lecture par les eurodéputés, un compromis négocié avec le Conseil devrait conduire à l’interdiction partielle du dichlorométhane (DCM) dans les décapants de peinture.

Ce composé chimique, classé cancérigène, mutagène et toxique pour la reproduction de catégorie 3 (CMR 3), sera interdit aux particuliers et aux professionnels travaillant en dehors de locaux industriels –sauf ceux disposant d’une formation adaptée et d’une licence. L’utilisation d’équipements de protection, la modification des cuves de décapant et une meilleure ventilation du poste de travail seront obligatoires.

Concrètement, les décapants de peintures contenant du DCM à une concentration égale ou supérieure à 0,1%, en masse, ne devront plus être mis sur le marché 18 mois après l'entrée en vigueur de la décision. Un délai porté à 36 mois en cas de vente aux professionnels.

Le DCM est surtout utilisé dans la production de médicaments, de solvants, de décapants pour peinture et d'adhésifs. «En 2005, sur la production totale de 244.000 tonnes, 13.000 tonnes de DCM ‘pur’ ont été utilisées pour la fabrication de décapants de peinture (soit près de 5%), et entre 1.500 et 11.000 tonnes additionnelles ont été récupérées auprès de l'industrie pharmaceutique pour la production de décapants de peinture», indique un communiqué du Parlement européen.

Dans l’UE, le DCM a été à l’origine de 18 accidents mortels entre 1989 et 2007, et de 56 accidents non mortels.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus