Le coût sanitaire du BPA évalué pour deux pathologies

Le 28 janvier 2014 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'intérieur des boîtes de conserves est revêtu de résine contenant du BPA.
L'intérieur des boîtes de conserves est revêtu de résine contenant du BPA.
DR

L’exposition au bisphénol A (BPA) a un coût sanitaire très élevé, qu’a évalué Leonardo Trasande, professeur en pédiatrie, en santé environnementale et en politique de santé dans une université new-yorkaise. Pour le seul coût des maladies coronariennes et de l’obésité infantile attribuables à l’exposition au BPA, les Etats-Unis dépensent près de 3 milliards de dollars par an, a-t-il calculé (2,2 Md€). L’interdiction du BPA uniquement dans les usages alimentaires permettrait d’éviter 6.236 cas d’obésité infantile et 22.350 nouveaux incidents coronariens par an, estime t-il, ce qui constituerait une économie potentielle de 1,74 Md$ (1,27 Md€). Son raisonnement est publié dans Health Affairs.

 

Cette étude intervient dans un contexte européen bien particulier: la Commission doit se prononcer sur la définition et les critères concernant les perturbateurs endocriniens (PE). Attendues pour le mois de décembre 2013, ces annonces sont désormais suspendues aux conclusions d’une procédure d’évaluation d’impact (économique) d’une telle définition. «Cette étude est exactement le genre d’analyse que nous voudrions voir dans l’étude d’impact annoncée par la Commission sur les critères de définition des PE, car nous avons besoin d’une évaluation globale des bénéfices sanitaires, réagit Génon K. Jensen, directrice exécutive de HEAL[1]. L’étude d’impact prévue a été circonscrite aux seuls pesticides PE, alors que nous savons pourtant que l’exposition des populations à des produits chimiques perturbateurs hormonaux provient de sources multiples et que ce cocktail chimique dans notre corps est à même de produire des effets nocifs. C’est pourquoi il serait plus pertinent de considérer l’ensemble de ces différentes sources dans l’évaluation des coûts des impacts sanitaires.»

 



[1] Une ONG bruxelloise qui fait partie d’une coalition d’organisations de santé environnementale.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus