Le coût de Reach surévalué selon l’Echa

Le 01 septembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 28 août, l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) dément les conclusions de la récente analyse sur l’impact de Reach (1) qui aurait largement surestimé son coût financier et son besoin en animaux de laboratoire.

Publiée le 26 août dans la prestigieuse revue Nature, l’étude indiquait que l’application de Reach pourrait coûter 9,5 milliards d’euros et entraîner la mort de 54 millions de cobayes sur les 10 prochaines années. L’Echa affirme que ces chiffres sont surévalués. Elle estime à 9 millions le nombre d’animaux requis et le coût à 1,3 milliard €, conformément aux estimations publiées au cours des négociations sur Reach (2003-2006).

Selon l’Echa, les auteurs de l’étude ont surestimé le nombre de substances à enregistrer, n’ont pas pris en compte les données existantes et les possibilités d’adapter les règles, et auraient mal interprété les obligations relatives à certains tests. En outre, l’Echa estime que la croissance de l’industrie chimique et l’élargissement de l’UE à 27 ont peu d’impact sur le nombre de substances à tester.

Les estimations précédentes de la Commission européenne ont estimé à 8.700 le nombre de dossiers pour le premier délai d’enregistrement fin 2010, dont seulement 3.500 –qui concernent les substances produites ou importées à plus de 1.000 tonnes par an- devraient fournir l’ensemble des données requises. Malgré le nombre record de substances pré-enregistrées fin 2008 [143.000 au lieu des 30.000 prévues], l’Echa s’attend à recevoir 9.000 dossiers d’enregistrement en 2010, un nombre proche des estimations.

«Les chiffres exacts ne seront connus qu’une fois tous les dossiers d’enregistrement reçu ; mais au regard de nos informations et de nos discussions avec les industriels, les chiffres de cette étude sont heureusement très éloignés de la réalité», déclare Geert Dancet, le directeur de l’Echa.

(1) Dans le JDLE «Reach pourrait coûter 6 fois plus cher que prévu»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus