Le Conseil évoque le transport international des déchets dangereux

Le 25 octobre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Lors du Conseil environnement du 23 octobre, les Etats membres ont émis des recommandations en vue de la 8e conférence des parties à la convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et leur élimination, qui doit avoir lieu à Nairobi (Kenya) du 27 novembre au 1er décembre.

Les Vingt-cinq estiment que la couverture internationale de l'amendement de 1995 reste une priorité. Cet amendement, adopté seulement au sein de l'Union européenne, interdit l'exportation des déchets dangereux pour élimination ou valorisation. Lors de la prochaine conférence, les représentants communautaires seront donc à nouveau chargés de promouvoir leur position vis-à-vis des autres signataires de la convention.

Le Conseil estime par ailleurs qu'une meilleure coopération entre la convention de Bâle et l'Organisation maritime internationale (OMI) est nécessaire pour éviter les expéditions illégales de déchets. De même, les opérateurs portuaires, ainsi que les administrations environnementales et maritimes des Etats membres, devront parvenir à un meilleur échange d'information.

Cette prise de position fait suite à l'affaire de l'épandage de déchets dangereux à Abidjan (Côte d'Ivoire) qui a fait 10 victimes et entraîné des milliers d'hospitalisations entre août et septembre dernier.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus