Le Conseil d’Etat rejette un projet de ligne haute tension en site protégé

Le 11 juillet 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La haute juridiction administrative a statué lundi 10 juillet contre le passage d’une ligne à très haute tension Manosque-Nice au travers des gorges du Verdon. Le Conseil d’Etat (CE) a décidé de donner raison à la vingtaine de requérants (collectivités publiques, associations, particuliers) qui contestait le tracé de ce projet, prévu au sein d’un site classé. Soulignant «l’intérêt exceptionnel, mesurable au cumul des régimes juridiques de protection locaux, nationaux et communautaires» de la région des gorges du Verdon, après visite sur place (ce qui est rare), le Conseil a annulé l’arrêté interministériel du 5 décembre 2005 qui avait déclaré d’intérêt public la construction de cette ligne, puisque «les atteintes qui seraient portées à la région des gorges du Verdon par l'opération projetée sont telles qu'elles privent cette dernière d'utilité publique». Le Conseil a par ailleurs réaffirmé l’obligation d’enfouir les lignes électriques dans des sites classés (sauf si l’enfouissement est impossible ou pire que mieux) et annulé un autre arrêté du même jour qui autorisait une dérogation.
Jacques Espitalier, président du parc du Verdon, s’est félicité que «la décision soit prise sur le fond et non pas pour des questions de vice de forme», ce qui donne «une grande force à l'ensemble des parcs de France pour faire reconnaître qu'un espace exceptionnel doit être protégé».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus