Le congre, nouvel indicateur de pollution marine

Le 29 août 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Que vont révéler les congres ?
Que vont révéler les congres ?

Pour la première fois en France, le congre va jouer le rôle de bio-indicateur de pollution. Une quinzaine d’individus, mesurant entre 1,20 et 1,50 mètre, ont été sélectionnés par l’Institut écocitoyen pour la connaissance des pollutions. Leur mission est de mesurer la présence de plusieurs polluants dans la baie de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), où est basée l’association.

«Le congre est quasi-idéal dans la mesure où c’est un poisson sédentaire, qui se déplace pour pondre. On limite ainsi le rejet des pollutions qu’il retient», explique Philippe Chamaret, directeur de l’Institut.

L’étude, lancée de juin à octobre 2012, va permettre d’évaluer les taux d’imprégnation de 6 polluants dans cette baie fortement industrialisée: PCB, hydrocarbures aromatiques polycycliques, dioxines, furannes et métaux. «Nous allons aussi observer certains composés chlorés à cause du rejet de certaines industries, liées à l’électricité et aux terminaux méthaniers. Elles utilisent de l’eau de mer et rejettent des eaux chlorées en faible concentration mais en très grands volumes», ajoute Philippe Chamaret.

Financée par la ville de Fos et par le syndicat d’agglomération nouvelle Ouest Provence, l’étude est réalisée en partenariat avec l’Institut méditerranéen d’océanologie, la faculté de pharmacie de Marseille et un laboratoire privé à Grenoble (Wessling).

«Nous ne savons pas ce que nous allons trouver. Nous cherchons seulement à comprendre le chemin de transfert des polluants», conclut Philippe Chamaret, dont l’institut a été créé en 2010 sur une initiative du maire de Fos-sur-Mer, René Raimondi. Les résultats devraient être publiés au premier trimestre 2013.

Fos-sur-Mer représente l’une des régions les plus polluées d’Europe pour les particules fines et les métaux lourds, selon l’association de défense et protection du littoral du golfe de Fos (ADPLGF).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus