Le Congo et l’UE s’accordent contre les ventes de bois illégales

Le 13 mai 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Union européenne a signé, samedi 9 mai, un accord volontaire de partenariat avec la République du Congo pour lutter contre le commerce frauduleux de bois. La première fournira une assistante technique pour la mise en place d’un système de contrôle et de traçabilité des bois coupés, tandis que la seconde s’engage à garantir que tout le bois qui sortira du pays à destination de l’UE à partir de 2011 aura été coupé légalement. Les critères de légalité ont été définis conjointement entre les deux parties, et s’appliqueront à l’ensemble des sociétés forestières.

Avec deux millions d’hectares, les forêts certifiées couvrent 60% du territoire de la République du Congo, et le bois est la seconde ressource d’exportation, après le pétrole. Ce pays est le premier en Afrique centrale et le second dans le monde à avoir conclu un accord de ce type avec la communauté européenne, après le Ghana en septembre 2008. Des négociations sont également en cours avec la République Centrafricaine et le Gabon.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus