Le commerce de l’ivoire interdit aux Etats-Unis

Le 12 février 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Washington renforce sa lutte contre le trafic des espèces menacées
Washington renforce sa lutte contre le trafic des espèces menacées

Washington a présenté, le 11 février, sa stratégie de lutte contre le trafic d’espèces sauvages. A cette occasion, le gouvernement américain a décidé d’interdire sur son territoire tout commerce d’objets à base d’ivoire, à quelques exceptions près.

 

L’interdiction de toute importation, déjà décrétée en 1989, a été confirmée. Mais un Américain peut toujours rapporter chez lui jusqu’à deux trophées de chasse d’éléphant par an.

 

Les exportations sont également bannies, à l’exception de certaines antiquités de plus de 100 ans.

 

Des objets en ivoire ne pourront plus non plus être vendus sur le territoire américain, mais seulement transmis dans le cadre de la famille.

 

«Actuellement une corne de rhinocéros vaut plus cher que son poids en or. L’ivoire d’éléphant s’achète jusqu’à 1.500 dollars (1.105 €) la livre [environ 450 g, ndlr]», a expliqué un responsable de l’administration fédérale. «C’est pour cela que nous interdisons, dans notre pays, la vente d’ivoire et de corne de rhinocéros», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse téléphonique.

 

Pour renforcer la lutte contre le trafic d’espèces sauvages, Washington a reçu du Congrès le feu vert pour un budget de 3 M$ (environ 2,2 M€).

 

Chaque année, l’Afrique perd environ 35.000 éléphants. Leur nombre total est passé sous la barre des 500.000.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus