Le CNE ne veut plus entendre parler de suremballage

Le 09 octobre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Tabou le suremballage? Dans une note de position publiée mardi 6 octobre, le Conseil national de l’emballage (CNE) «recommande de ne plus utiliser le mot fourre-tout ’suremballage’ pour désigner, au sens technique, un élément du système d’emballage, mais de le qualifier et d’en positionner le niveau (primaire, secondaire…)». Mais pour cela, il convient d’examiner d’abord les éléments du système d’emballage, au regard des fonctions qu’ils assurent ou qu’ils contribuent à assurer pour le produits ou pour les utilisateurs.
«En revanche, l’absence de fonction(s) propre(s) ou de contribution d’un élément d’emballage à une fonction justifie de le supprimer», recommande le CNE, qui préfère alors parler d’emballage de trop ou d’emballage excessif.

Le CNE justifie cette note par la nécessité «de clarifié et d’objectiver à nouveau le débat en donnant des clés d’appréciation, tant aux consommateurs qu’aux professionnels», au moment où «les conclusions du Grenelle de l'environnement et plusieurs études récentes de perception, illustrent l'amplification de la contestation qui touche, de façon indifférenciée, le ’suremballage’, sans que jamais l’objet des critiques ne soit précisé».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus