Le climat, plus grave menace en 2016

Le 14 janvier 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A Davos, on craint désormais les conséquences du réchauffement climatique.
A Davos, on craint désormais les conséquences du réchauffement climatique.
Climate Interactive

Le réchauffement climatique pourrait être la plus grande menace qui attend l’humanité en 2016, selon l’édition annuelle du Global Risks Report publié jeudi 14 janvier par le Forum économique mondial. Depuis la première édition en 2006, c’est la première fois qu’un risque environnemental atteint la première position.

A quelques jours de son sommet annuel, qui aura lieu à Davos (Suisse) du 20 au 23 janvier, le Forum économique mondial nous adresse ses meilleurs vœux. Et ce sous la forme d’un nouveau Global Risks Report, toujours aussi optimiste: fruit d’une enquête menée auprès d’environ 750 experts, coordonné notamment par la compagnie d’assurances Zurich, il dresse le tableau des menaces qui nous attendent pour la nouvelle année, en termes de gravité et de probabilité.

Echec des politiques climatiques

Du point de vue de la gravité, c’est l’échec de l’adaptation au changement climatique et de l’atténuation de ses effets qui arrive en première position. C’est la première fois qu’un risque environnemental arrive en tête de ce rapport depuis sa première édition de 2006. Il est suivi par les armes de destruction massive (2ème), les crises de l’eau (3ème), les migrations forcées de grande ampleur (4ème) et un choc sévère des prix de l’énergie (5ème).

«Le changement climatique conduit à l’amplification d’un nombre de risques plus important que jamais sur fond de crises de l’eau, de pénuries alimentaires, de croissance économique contrainte, d’affaiblissement de la cohésion sociale et d’accroissement des menaces sécuritaires», juge Cecilia Reyes, en charge de la gestion des risques chez la compagnie d’assurances Zurich.

Les migrations forcées, menace la plus probable

Le changement climatique n’arrive toutefois qu’en troisième position en matière de probabilité de risque. Il cède la place aux migrations forcées de grande ampleur (première position), qui ont connu la plus grande progression depuis 2014, aux évènements météorologiques extrêmes (2ème). Il est suivi par les conflits interétatiques avec des conséquences régionales (4ème) et les catastrophes naturelles majeures (5ème).

année explosive

Risque climatique ou pas, l’année pourrait être explosive, si l’on en croit le rapport: «les données du rapport semblent soutenir le constat d’une probabilité accrue des risques en général: les 24 risques mesurés en continu depuis 2014 ont tous vu leur score de probabilité croître au cours des trois dernières années». C’en est à se demander si l’humanité sera encore là pour le prochain Global Risks Report.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus