Le Clémenceau fait encore parler de lui

Le 14 janvier 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’association brestoise AE2D (Agir pour l’environnement et le développement durable) a annoncé le 9 janvier avoir porté plainte contre X pour pollution de la rade dans le cadre du démantèlement de la coque du Clémenceau.
L’ex porte-avion français subit actuellement une opération de nettoyage, avant d’être livré à la Grande-Bretagne chargée d’assurer son démantèlement. Lors du grattage de la coque afin d’enlever algues et petits coquillages, des produits toxiques auraient été relargués dans l’eau.
«Le grattage, à flot, […] dans le milieu naturel de la rade de Brest […] va entraîner le rejet de déchets indésirables et toxiques (peinture chargée de TBT – tributyl étain) dans un milieu vivant et extrêmement fragile», dénonce l’association dans une lettre adressée au président de Brest métropole océane (BMO).
AE2D demande à BMO de prendre ses responsabilités pour assurer le suivi du «bon état» et de la qualité des eaux en rade de Brest.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus