Le chèque énergie bénéficiera à 4 millions de ménages

Le 09 mai 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
4 millions de ménages sont concernés.
4 millions de ménages sont concernés.

Après une période de test dans 4 départements, les chèques énergie prendront le relais des tarifs sociaux de l’énergie. Avec un million de ménages bénéficiaires en plus, il permettra de régler les dépenses de chauffage, mais aussi de financer des travaux et des appareils plus performants.

Le chèque énergie est arrivé. Né de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, ce dispositif d'aide au paiement des dépenses d'énergie se substituera au 1er janvier 2018 aux tarifs sociaux de l'énergie[1], ainsi que le détaille un décret du 6 mai 2016. Il est actuellement testé dans les départements de l’Ardèche, de l’Aveyron, du Pas-de-Calais et des Côtes d’Armor.

227 euros maximum

Le chèque énergie est attribué aux ménages dont le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation est inférieur à 7.700 euros, au titre de leur résidence principale, en tenant compte de la composition des ménages. Son montant sera compris entre 48 et 227 €. Quatre millions de ménages précaires y sont éligibles (contre 3 actuellement pouvant bénéficier des tarifs sociaux). C’est l’Agence de services et de paiement (ASP) qui réceptionnera et instruira les dossiers, avant d’envoyer aux bénéficiaires les chèques énergie, en deux fois.

Financer des travaux

Avec cet outil de paiement, les foyers modestes pourront régler leur facture d'énergie quel que soit leur moyen de chauffage (électricité, gaz, fioul, bois…), ainsi que les charges locatives auprès d’un bailleur social, une redevance en logement-foyer. S'ils le souhaitent, les bénéficiaires peuvent également utiliser le chèque pour financer une partie des travaux d'économie d'énergie qu'ils engagent dans leur logement ou pour financer des appareils de chauffage ‘verts’ (pompes à chaleur, chaudières à haute performance énergétique, etc.).

 



[1] Tarif de première nécessité pour l'électricité et tarif spécial de solidarité pour le gaz naturel.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus