Le chauffage électrique progresse dans le neuf

Le 28 septembre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La progression de l’électricité pour chauffer les constructions neuves, accusée de favoriser la consommation de pointe en hiver, et donc le recours aux centrales thermiques très émettrices, est bien réelle.

«Le gaz est victime de l’engouement pour l’électricité et les pompes à chaleur», relève le service statistique du Meeddm (SOeS) dans l’enquête annuelle 2008 sur le marché du gaz naturel publiée le 17 septembre et mise en évidence par Energie2007, le site de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).

Les appartements neufs avec chauffage central collectif privilégient toujours le gaz (70% en 2007 comme en 2004). Mais si celui-ci reste l’énergie de chauffage central de 41% des résidences principales, il recule dans les constructions neuves. L’an dernier, 29% des maisons neuves avec chauffage central étaient chauffées au gaz, contre 43% en 2004. 31% des appartements neufs avec chauffage central individuel étaient alimentés par cette énergie en 2008, contre 43% en 2004. «La hausse des prix de l’immobilier favorise le chauffage électrique qui a un faible coût d’installation», selon le SOeS.

Même constat dans le tertiaire. Bien que 45% des surfaces se chauffent au gaz, et que ce combustible représente 48% de l’énergie utilisée pour le chauffage, il perd du terrain au profit de l’électricité dans le neuf. En 2000, le gaz chauffait 55% des surfaces neuves, contre 48% l’an dernier.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus