Le changement climatique accroît les risques météo

Le 18 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les climatologues l’annoncent depuis des années: l’une des conséquences majeures des changements climatiques sera d’accroître le risque d’événement climatique extrême. En résumé, plus la température globale s’élèvera, plus nous devrons subir des épisodes pluvieux hors normes, de longues canicules ou des tempêtes dévastatrices.

 

Problème, même si les statistiques météorologiques commencent à donner raison aux climatologues, aucun de ces chercheurs ne se hasardent à attribuer la survenue de tel ou tel événement (cyclone, inondation) à la perturbation anthropique du climat. Mais cette position va peut-être évoluer après la publication de deux études dans la dernière livraison de Nature.

 

Signé de Seung-Ki Min, Xuebin Zhang, Francis Zwiers (Centre canadien de la modélisation et de l'analyse climatique, pour les trois premiers) et de Gabriele Hegerl (université de Victoria), le premier article montre que le risque de survenue d’un événement climatique majeur, sur les continents de l’hémisphère nord, a augmenté de 7% durant la seconde moitié du XX e siècle.

 

En se basant sur les statistiques des services météorologiques, les chercheurs canadiens ont cherché à reproduire sur ordinateur l’évolution des phénomènes météo, sur une période comprise entre 1951 et 1999. En prenant en compte les émissions anthropiques de gaz à effet de serre, les ordinateurs donnent des résultats cohérents avec les statistiques, alors que la variabilité naturelle ne peut expliquer l’accroissement du nombre de phénomènes réellement observés. CQFD.

 

Le second papier va d’ailleurs dans le sens du premier. Coordonné par Pardeep Pall (université d’Oxford), il ne traite que des formidables inondations qui ont ravagé l’Angleterre et le Pays de Galles en 2000. Ses conclusions sont terribles. Selon l’équipe de climatologues britanniques et japonais, le changement climatique a doublé les risques de déclenchement de ces événements: «Ce qui était considéré jusqu’à présent comme un événement centennal pourra se produire deux fois plus souvent», résume Myles Allen de l’université d’Oxford.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus