Le chalutage profond interdit au large du Portugal

Le 04 juin 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les contours de la zone interdite au chalutage profond
Les contours de la zone interdite au chalutage profond

Un décret, publié le 28 mai par Lisbonne, interdit la pêche profonde (exception faite de la pêche à la palangre) dans une zone couvrant 2,28 millions de kilomètres carrés, soit environ 4 fois la péninsule ibérique. Objectif: promouvoir une pêche durable et préserver les écosystèmes des grands fonds.

 

«Le Portugal a franchi une étape importante pour s’assurer que sa flotte exploite les fonds marins de façon durable. Nous espérons que cette mesure sera suivie par d’autres pays, en Europe et dans le monde», se félicite Xavier Pastor, directeur exécutif de l’ONG Oceana Europe.

 

Selon l’association, cette mesure va également permettre d’accroître les données sur les écosystèmes marins vulnérables (VME) en rendant obligatoire le prélèvement des coraux et des éponges capturés accidentellement. «Les informations disponibles sur les récifs coralliens et les groupes d’éponge sont actuellement très limitées dans l’Atlantique du Nord-est, ce qui complique leur protection», précise Ricardo Aguila, directeur de recherche à Oceana.

 

L’ONG espère toutefois que le gouvernement portugais ne s’arrêtera pas en si bon chemin, qu’il interdira bientôt toutes les formes de pêche destructrices et qu’il prendra d’autres mesures de conservation des écosystèmes.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus