Le «carbon factor» des électriciens européens ne baisse pas

Le 22 novembre 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Si on les compare à leurs confrères indiens ou chinois, les électriciens européens sont très bons. C’est ce qui ressort d’une lecture rapide de la nouvelle étude «Changement climatique et électricité», publiée, mardi 20 novembre, par Enerpresse et PricewaterhouseCoopers (PWC).

Globalement, a rappelé Olivier Muller, directeur du changement climatique de PWC, le facteur carbone européen s'établit, pour 2006, à 372 kilogrammes de CO2 par mégawattheure (kgCO2/MWh).

A l'autre bout de la planète, on n'en est pas encore là. Avec leur charbon de piètre qualité, les électriciens indiens culminent à 874 kgCO2/MWh. Soit une vingtaine de kg de plus que leurs collègues chinois. Mais crier victoire sur des compagnies qui n'ont pas le temps d'attendre que le prix de telle ou telle commodité évolue favorablement pour investir dans la production serait un triomphe bien facile.

Certes, le facteur européen moyen est plus de deux fois inférieur à celui des deux géants asiatiques. Mais ce facteur tend à se dégrader lentement. En 2002, ce «carbon factor» tournait autour de 353 kgCO2/MWh. «Au regard de cette évolution, on constate une hausse globale moyenne de 0,39% par an des émissions de gaz carbonique des principaux électriciens européens», confirme Olivier Muller. Un comble si l'on se souvient que lesdits électriciens comptent parmi les rares de la planète à être soumis, en principe tout du moins, à une contrainte carbone!

Alors, la faute à qui? Probablement à la légèreté de cette contrainte. Dans une étude publiée cet été («Energy and efficiency: the changing power climate»), PWC révélait que seuls 28% des dirigeants d'énergéticiens interrogés avouaient avoir été obligés de modifier leur mix énergétique pour pouvoir entrer sans difficulté dans le marché de quotas d'émissions européen.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus