Le cancer en forte progression dans le monde

Le 04 juin 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Cancer du sein: 1,7 million de cas annuels
Cancer du sein: 1,7 million de cas annuels
DR

Le nombre de cas de cancer a augmenté de 28% dans le monde entre 2006 et 2016, révèle une étude internationale publiée dans la revue JAMA Oncology. Les cancers hormonodépendants, souvent liés à la pollution chimique, arrivent en tête dans une analyse par sexe.

 

Symptomatique d’une occidentalisation du mode de vie, les maladies chroniques (cancer, obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, etc.) progressent à travers le monde. Et c’est dans les grands pays à revenu intermédiaire, comme la Chine, que la hausse est la plus marquée.

Alors qu’a lieu le grand rendez-vous annuel de la cancérologie, le congrès de la Société américaine d’oncologie clinique (Asco) qui se tient depuis vendredi 1er juin à Chicago, le consortium de chercheurs «Global Burden of Disease Cancer Collaboration» a publié une étude révélant une forte progression en dix ans. Le nombre de cas a grimpé de 28% depuis 2006, atteignant 17,2 millions de cas en 2016 à travers le monde, ainsi que 8,9 millions de décès.

Cancer du poumon en tête

En incidence comme en mortalité, le cancer du poumon arrive en première place (deux millions de cas), suivi par le cancer colorectal (1,7 million de cas, tous sexes confondus. Mais ce sont les cancers hormonodépendants, dont de nombreuses études lient la recrudescence à la pollution chimique, qui arrivent nettement en tête lors d’une analyse par sexe.

Le cancer du sein est en première position chez les femmes (1,7 million de cas), avec une hausse de 29% en 10 ans. Chez les hommes, le cancer de la prostate arrive en tête (1,4 million de cas). Selon l’étude, ce dernier cancer est celui qui présente la plus forte hausse en 10 ans (+40%), ce qui serait dû à 20% au vieillissement de la population, à 12% à la croissance démographique et à 7% à une hausse du risque par classe d’âge.

Les pays à revenu intermédiaire présentent la plus forte hausse d’incidence. Les pays industrialisés restent toutefois en tête, aussi bien pour la mortalité ou l’incidence: le risque de décès d’origine cancéreuse y est toutefois en baisse, du fait de l’amélioration des traitements.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus