Le Canada envisage la fin des exportations d’amiante

Le 13 mai 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Fraîchement élu à la tête du Parti libéral du Canada samedi 2 mai, Michael Ignatieff a jeté un pavé dans la mare en déclarant envisager l’arrêt de l’exportation d’amiante chrysotile au cas où il deviendrait Premier ministre à l’issue d’élections fédérales anticipées. Lors des dernières élections fédérales en octobre 2008, le Premier ministre Stephen Harper (chef du Parti conservateur) avait gardé les rênes du pays.

Le Canada est le premier exportateur mondial de ce type d’amiante, la seule mine est située au Québec. Le pays bloque aussi depuis mars 2008 la publication d’un rapport déterminant la relation entre amiante chrysotile et risque de cancer du poumon, d’asbestose ou de mésothéliome (1). Le rapport a d’ailleurs finalement été publié sur le site de l’institut Rideau pour les affaires internationales, centre de recherche indépendant basé à Ottawa (Canada), alors qu’il aurait dû l’être sur le site du ministère canadien de la Santé. Enfin, le Canada a fortement contribué en novembre dernier à bloquer l’inscription de ce produit sur la liste des produits dangereux de la Convention de Rotterdam (2), qui réglemente le commerce mondial de produits chimiques dangereux.

La déclaration de Michael Ignatieff constitue donc une petite révolution, le Parti libéral ayant toujours défendu la production canadienne d’amiante chrysotile à l’instar de son principal parti concurrent, le Parti conservateur.

Michael Ignatieff a promis, après sa déclaration, d’élaborer une stratégie de reconversion pour les travailleurs de l’amiante. Selon le quotidien de Montréal La Presse, le ministre des travaux publics Christian Paradis (conservateur) a dénoncé le projet et indiqué que le nouveau chef du Parti libéral connaissait très mal ce secteur industriel.

(1) Dans le JDLE «Amiante: le Canada bloque la publication d’un rapport accablant»
(2) Dans le JDLE «Convention de Rotterdam: pas d’accord sur l’amiante chrysotile»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus