Le Brésil s'engage à réduire la déforestation de 70% d'ici 2018

Le 02 décembre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le président brésilien Lula da Silva a annoncé lundi 1er décembre un plan national sur les changements climatiques dans lequel il se fixe comme objectif de réduire de 70% la déforestation d'ici 2018, selon une dépêche AFP du même jour.

Le plan sera présenté par le ministre de l'environnement Carlos Minc dans le cadre de la conférence de l'ONU sur le changement climatique à Poznan, en Pologne. «Le plan prévoit une réduction de 4,8 milliards de tonnes de C02, qui cesseront d'être émises d'ici 2018, ce qui est plus important que les efforts que veulent faire tous les pays riches», a affirmé Carlos Minc. Le Brésil a l'intention d’augmenter le nombre de contribuables au Fonds pour l'Amazonie créé en août dernier et destiné à recevoir des dons du monde entier pour lutter contre la déforestation.

Cette mesure se rapproche de celle proposée par plusieurs ONG. «La déforestation est responsable de 20% des émissions totales de gaz à effet de serre. Lors des discussions des Nations unies sur le climat, Greenpeace demande aux gouvernements d'entériner notre proposition ‘Forêts pour le climat’, qui arrêtera la déforestation dans le monde d’ici 015, en utilisant des fonds en provenance des pays développés», indique l’association Greenpeace dans un communiqué du 2 décembre. «Cette proposition étant basée sur un financement plutôt que sur les mécanismes du marché, elle évite la création de niches permettant de continuer les émissions industrielles», ajoute Jérôme Frignet, chargé de campagne Forêts de Greenpeace France.

L’annonce du président Lula fait suite à la publication, vendredi 28 novembre, par l'Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE) de données indiquant une augmentation de la déforestation pour la première fois depuis trois ans. D'août 2007 à juillet 2008, l'Amazonie brésilienne a ainsi perdu près de 12.000 km2 de forêt, une superficie équivalente à la moitié d'Israël, en augmentation de 3,8% par rapport à l'année précédente.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus