Le BPA rend-il obèse?

Le 06 janvier 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Des scientifiques chinois ont étudié le lien entre la présence de bisphénol A (BPA) dans les urines et le surpoids. Ils ont ainsi découvert que pour un groupe de personnes âgées de plus de 40 ans, obèses, et résistantes à l’insuline, la concentration en BPA dans les urines étaient particulièrement élevée.

Le BPA est un perturbateur endocrinien et différentes études épidémiologiques ont pu démontrer que ce produit chimique présent dans de nombreux produits de consommation provoquait une augmentation du nombre de cellules graisseuses ainsi qu’une augmentation du taux d’insuline dans le sang. Un phénomène qui peut aboutir à une certaine résistance à l’insuline, voire à des cas d’obésité.

L’étude chinoise publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology et reprise le 4 janvier dans Environmental Health Perspectives porte sur un groupe de 3.390 adultes habitant à Shanghai (Chine). Une enquête sur l’origine sociale, les antécédents médicaux et le style de vie a été menée pour chaque individu. Leur taux de glucose et d’insuline dans le sang a également été mesuré.

Dans ce groupe, dont la moyenne d’âge est de 59 ans, l‘indice de masse corporelle (IMC) a été calculée pour chaque personne. Pour les personnes en surpoids, leur IMC est comprise entre 24 et 28. Les scientifiques considèrent qu’avec une IMC supérieure à 28, la personne est obèse.

Les résultats d’analyse indiquent que les concentrations les plus élevées en BPA sont associées à une IMC et à un tour de taille d’obèse, mais également à un niveau très élevé d’insuline dans le sang. En général, ce sont les cas les plus jeunes (de ce groupe de plus de 40 ans) qui présentent les niveaux de BPA les plus élevés.

Les scientifiques chinois ont également observé que dans le groupe des IMC inférieures à 24, la résistance à l’insuline est accrue de 94% pour les individus avec un fort taux de BPA dans le sang. Une augmentation encore plus importante que pour le groupe des obèses.

Reste à vérifier ces premiers résultats, puisqu’un seul échantillon d’urine aurait été prélevé pour chaque sujet.

 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus