Le blé toujours plus tributaire du climat

Le 06 juillet 2017 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La production sensible à la température
La production sensible à la température
DR

Les variations de la production mondiale de blé s’expliquent à plus de 40% par des extrêmes climatiques, dont la sécheresse et la chaleur, selon une étude publiée dans les Environmental Research Letters. Une tendance qui devrait s’aggraver avec le réchauffement en cours.

Entre 1980 et 2010, la production mondiale de blé a augmenté de 50%, du fait de l’intensification de l’agriculture. Cette croissance est pourtant freinée par le réchauffement climatique: selon une étude canadienne publiée début 2016, les sécheresses diminueraient les rendements, chaque année et dans les pays qu’elles touchent, de 10,1%,et les vagues de chaleur de 9,1%.

Publiée dans les Environmental Research Letters, une étude menée par Matteo Zampieri, du Centre commun de recherche de l’Union européenne (Ispra, Italie), s’est penchée sur l’impact mondial des évènements climatiques extrêmes, au premier rang desquels la sécheresse, la canicule et les excès de précipitations (dont les inondations), sur la production mondiale de blé. Tous confondus, ces évènements seraient à l’origine de 40% des variations annuelles de la production mondiale.

La chaleur, premier facteur de variations

Pour la plupart des pays, c’est la chaleur, amenée à s’amplifier avec le changement climatique, qui constitue la cause première de ces variations. Seule exception, le bassin méditerranéen, où la sécheresse, elle aussi en hausse, joue un rôle prépondérant. Moins attendu, l’excès de précipitations et la couverture nuageuse jouent un rôle plus important que la sécheresse dans plusieurs pays, comme la Chine, l’Inde et la France.

Les variations de production pourraient s’accroître avec le réchauffement climatique, affectant le prix du blé, avec des conséquences sévères sur la sécurité alimentaire mondiale, indiquent les chercheurs. Selon eux, le blé, dont la production dépasse les 700 millions de tonnes par an, est à l’origine d’environ 20% des calories absorbées par l’humanité.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus