Le Bisphénol A nocif sur l’intestin du rat à faible dose

Le 16 décembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une équipe de chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Toulouse démontre pour la première fois que l’exposition au Bisphénol A (BPA) a des effets nocifs sur l’intestin du rat, dans une étude publiée le 14 décembre (1).

Les chercheurs démontrent l’effet du BPA, un œstrogène (hormone féminine) de synthèse «dès une dose 10 fois inférieure à la dose journalière admissible chez l’homme pourtant considérée comme très sécuritaire», souligne l’Inra dans son communiqué.

Suite à l’administration orale de faibles doses de BPA à des rates, ils ont constaté une baisse de la perméabilité intestinale –une voie d’échange importante pour l’organisme- une sensibilité à la douleur de l’intestin accrue et un impact sur la réponse inflammatoire du côlon. Chez les rats nouveau-nés, les chercheurs ont montré qu’une exposition au BPA in utero et pendant l’allaitement augmentait le risque de développer une inflammation intestinale sévère à l’âge adulte. Ces travaux ouvrent de nouvelles perspectives dans l’évaluation du risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens, conclut l’Inra.

Le BPA présent dans les récipients alimentaires en plastique (biberons, revêtement interne de canettes ou conserves) se retrouve dans l’urine et le sang chez l’homme. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) ont défini une dose journalière acceptable (DJA) de 0,05 milligramme par kilo de poids corporel, en s’appuyant sur des études ayant évalué les effets sur la reproduction et le développement chez l’animal.

Au mois d’octobre, l’Afssa a informé qu’elle étudierait les études les plus récentes sur le BPA afin d’évaluer la pertinence d’une réouverture de son expertise sur le BPA d’ici le début de 2010 (2).

(1) «Impact of oral Bisphenol A at reference doses on intestinal barrier function and sex differences after perinatal exposure in rats» Braniste V. et al PNAS (publié en ligne le 14 décembre)
(2) Dans le JDLE «L’Afssa va rouvrir son expertise sur le Bisphénol A»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus