Le bilan Enerdata des émissions

Le 26 janvier 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Enerdata, cabinet conseil spécialisé dans l’énergie, à présenté la semaine dernière, à Paris, une étude sur le marché du carbone dans le cadre du protocole de Kyoto et ses implications en Europe.

Intitulé «bilan des émissions de CO2-énergie dans le monde et enjeux du protocole de Kyoto en Europe», ce rapport reprend un certains nombre de constats déjà largement connus pour les pays de l'annexe B. Ainsi, «la part relative du CO2 augmente depuis 1990 dans les émissions de gaz à effet de serre, pour atteindre 80%» des 26,3 milliards de tonnes, selon Bertrand Château, le président de l'institut de Grenoble. Par ailleurs, de ces émissions, 84% proviennent de l'énergie (en très faible baisse par rapport aux 86% de 1990, et c'est en cela que l'étude présente un intérêt), contre 8% pour l'agriculture, 5% pour les process industriels (qui compensent la baisse énergétique) et 3% pour les déchets.

La répartition des émissions liée à l'énergie par secteur est également classique : 52% l'énergie, 20% le transport, 17% l'industrie, 7% le résidentiel. En 2002, les pays de l'annexe B, qui ont ratifié le protocole, représentent 35% des émissions, contre 24% environ pour les pays de l'annexe B n'ayant pas signé, le solde se répartissant entre les autres zones géographiques. Dans l'Europe des 15, l'Allemagne est en tête, avec 25% des rejets, devant le Royaume-Uni (17%), la France et l'Italie à égalité (13%), et l'Espagne (9%); soit pour ces 5 pays 75% des émissions de l'UE-15. Sur 2002-2003, la croissance chinoise est de 447 millions de tonnes d'équivalentCO2, soit 12,2%. La Chine pèse désormais 16% des rejets mondiaux. La croissance des émissions en Europe (à 25) a été de 2,7%, sur la période 2002-2003, mais a baissé de 5% sur 1990-2003, tandis que les Etats-Unis ont progressé de 2,1% en un an et de 20% sur 13 ans! Les pays de l'annexe B ont réduit de 10% leurs rejets de GES par rapport à 1990. Enfin, par sources, c'est toujours le charbon qui représente 40% des GES de l'énergie, contre 39% pour le pétrole et 21% pour le gaz.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus