Le bilan de la canicule en milieu professionnel s’alourdit

Le 24 juillet 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dressant, vendredi 21 juillet, un premier bilan de la vague de chaleur qui étreint la France depuis quelques jours, l'Institut de veille sanitaire (InVS) a relevé quatre décès en milieu professionnel. Selon son communiqué, ces décès ont concerné, sur leur lieu de travail, des personnes exposées à la chaleur du fait de leur profession. Il s'agit d'un ouvrier sur un chantier de terrassement à La Rochelle (Charentes-maritimes), un couvreur dans le Morbihan, un chauffeur-livreur dans les Landes, et un ouvrier sur un chantier à Mâcon (Saône-et-Loire). Pour l'instant, la canicule serait à l'origine de 21 décès, dont 10 personnes âgées et un jeune enfant.

Le même jour, la Fédération française du bâtiment (FFB) annonce qu'elle a sollicité l'Union des caisses de congés payés de France afin qu'une indemnisation puisse être envisagée, à titre exceptionnel et comme en 2003, pour les heures non travaillées du fait de la chaleur, bien que le régime intempéries n'ait pas cette vocation. Cette indemnisation pourra être sollicitée dès lors que la nature des travaux et les conditions climatiques rendent «effectivement l'accomplissement du travail dangereux ou impossible, eu égard à la santé ou à la sécurité des travailleurs».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus