ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article sur WikioPartager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedinPartager cette page sous TwitterS'abonner au flux RSS du JDLE

Le bilan carbone du système électrique européen s’alourdit

Le 06 février 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg

Malgré les aides publiques au développement des énergies renouvelables, à la réduction des parcs allemand et britannique de centrales au charbon, l’empreinte carbone du système électrique européen s’est alourdie, entre 2000 et 2011, révèle une étude de l’Ewea.

En 2000, rappelle l’association européenne de l’énergie éolienne, le mix électrique européen comprenait 66,5 gigawatts de capacités au fioul, 89,8 GW au gaz, 159,4 GW au charbon. Les 45% restants étant composés (pour l’essentiel) des centrales nucléaires et hydroélectriques et, plus marginalement des installations photovoltaïques, à biomasse ou éoliennes.

Onze ans plus tard, la situation a empiré. Le nombre de centrales électriques du Vieux monde a progressé de 56,4%. A la fin de l’année passée, la capacité européenne atteignait 895,8 GW, contre 572,5 GW, 11 ans auparavant.

Malgré la forte progression de l’éolien (accroissement par un facteur 7 de la capacité installée), la multiplication par 246 de la capacité photovoltaïque, la puissance des centrales carburant aux combustibles fossiles (charbon, gaz, fioul) s’est, elle aussi, accrue: 493,9 GW en 2011 contre 315,8 GW en 2000. Du fait de l’arrêt de 7 GW nucléaires et de la forte progression des capacités au charbon et au gaz, la part des centrales fortement émettrices de CO2 est restée stable, à 55% du mix électrique communautaire.

Pour autant, le dynamisme des renouvelables reste incontestable. L’année passée, les capacités «vertes» ont représenté 71,3% des nouvelles centrales mises en service, soit 32 GW. Au total, le parc de centrales «renouvelables» représente désormais 31,1% de la capacité électrique européenne. A lui seul, l’éolien pèse 10,5% du parc de production total.

L’Allemagne reste le premier pays éolien (en capacités installées) du continent, avec 29,06 GW, devant l’Espagne (21,6 GW), la France (6,8 GW), l’Italie (6,7 GW) et le Royaume-Uni (6,5 GW). L’an passé, les moulins à vent ont produit 204 térawattheures (TWh), soit 6,3% de la consommation finale européenne.
 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus