Le bilan carbone de Cancún

Le 09 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

 20.000 tonnes de CO2 : tel devrait être le bilan carbone de 12 jours de conférence de l'ONU sur le climat à Cancún, où plus de 190 pays réfléchissent au moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Deux hôtels de luxe et un autre espace pour les ONG, des autobus qui transportent les 20.000 participants, l'air conditionné, la lumière, les systèmes de communication... Tout a été calculé, a assuré mercredi 8 décembre le ministère mexicain de l'environnement. Mais le bilan carbone ne prend pas en compte le transport par avion des délégués, ministres, membres d'ONG et journalistes.

« Nous allons compenser » toute l'empreinte carbone de la conférence qui s'achève vendredi, a promis un responsable du ministère, Manuel Herrero. 20.000 tonnes représentent l'émission annuelle moyenne d'environ 1.050 Américains ou encore 20.000 Philippins.

Le gouvernement mexicain, en coopération avec l'ONG française Pro-natura, a annoncé qu'il débloquerait des fonds pour des communautés rurales de l'Etat de Oaxaca (sud-est) afin qu'elles conservent 1.400 hectares de forêts, efficaces puits à carbone.

L’an dernier, le bilan du sommet de Copenhague, s’était élevé à 41.000 tonnes de CO2.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus