Le bâtiment, toujours le plus meurtrier en 2005

Le 05 avril 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

En 2005, selon l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), le secteur du BTP, qui occupait 7,8% des salariés du régime général, représentait 17,5% des accidents du travail avec arrêt (soit 122.356) et 21,7% des décès (soit 103). Au sein du régime général, le secteur du bâtiment et des travaux publics présente toujours le plus haut niveau de risque d'accident. La tendance est cependant à la baisse depuis 1990.

Par rapport à 2004, le nombre d'accidents mortels a fortement chuté, passant de 361 à 103. Cette baisse est surtout sensible dans les 2 principales causes de décès: chutes  et accidents de circulation. Les chutes de hauteur (toitures, terrasses, verrières, échafaudages et coffrages) restent la principale cause d'accidents graves et de décès dans le secteur.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus