Le bâtiment réduit sa consommation et ses émissions

Le 13 juillet 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La France compte 33 millions de logements
La France compte 33 millions de logements

Alors que la consommation finale d’énergie a globalement augmenté en France en 2010 (1), elle a très légèrement baissé dans le secteur du résidentiel-tertiaire (-1,2%) pour atteindre 68,8 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) selon les chiffres publiés le 11 juillet par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Selon l’agence, ce fléchissement est dû à la hausse des prix de l’énergie et au déploiement des mesures d’économie. Il permet de revenir au niveau de 2003 alors que le nombre de logements poursuit sa progression pour atteindre 33 millions d’unités en France.

La consommation de gaz affiche une baisse de 2,5% et celle des produits pétroliers de 13,7%. En revanche, la consommation d’électricité a progressé de 4,3% et celle d’énergies renouvelables de 4,8% par rapport à l’année précédente.

Responsable de 24% des émissions nationales de gaz carbonique, le bâtiment représente un enjeu majeur dans les plans de réduction de rejets carbonés. En 2009, un logement moyen «émettait» 30 kilogrammes de CO2 par mètre carré, contre 39,6 kg en 1973.

Le résidentiel-tertiaire reste la première source nationale d’émission de monoxyde de carbone (36%) devant l’industrie (32%) et les transports (22%). Issu de la combustion d’énergie fossile, ce CO est responsable de plusieurs dizaines de décès chaque année dans des logements mal ventilés. Ces émissions sont toutefois en baisse constante depuis 1975.

Celles de dioxyde de soufre (SO2) ont été réduites de 77% depuis 1990, notamment grâce à l’utilisation de combustibles moins soufrés et à l’amélioration du rendement énergétique des installations.

Enfin, les composés organiques volatils non méthaniques (CovNM) ont baissé d’environ 59% depuis 1990. Mais là encore, le résidentiel-tertiaire en est le principal émetteur en France en 2009 (36,8%), devant l’industrie (35,9%), à cause de l’utilisation de solvants dans le bâtiment.

(1) Elle s’élève à 157,7 Mtep en 2010, soit 1,4% de plus qu’en 2009

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus