Lancement de Noteo, outil d’aide aux choix de consommation

Le 05 décembre 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Déjà 45.000 produits dans la base de données
Déjà 45.000 produits dans la base de données

 Une association nantaise, l’Institut Noteo, vient de lancer un service de notation des produits de consommation courante, jugés sur leurs aspects sanitaire, environnemental, social et budgétaire, accessible gratuitement en ligne.

Hygiène et beauté, entretien, alimentation et boissons non alcoolisées: ce sont 45.000 produits que l’équipe de Noteo a analysés pendant 5 ans. Leur modèle: l’étiquette Energie, qui «a entraîné un mouvement massif vers le haut, du moment que les consommateurs ont eu l’information», rappelle Baptiste Marty, président-fondateur de l’association.

Disposant d’une application mobile (Androïd et iPhone) et d’un site internet (http://www.noteo.fr), Noteo est un outil d’utilisation simple et de présentation très claire, à consulter à domicile ou lors des courses. Chacun des 45.000 produits inscrits à ce jour -Noteo en prévoit 90.000 en 2014- dispose de 4 notes (santé, environnement, social, budget), rassemblées dans une note globale.

Pour tout produit, le consommateur se voit proposer des alternatives, également avec leurs notes globales et détaillées. Chacune des 4 notes se décompose elle-même en sous-notes: pour la santé, l’association livre ainsi une analyse toxicologique des ingrédients, une analyse nutritionnelle, la présence probable de contaminants, la transparence sur la composition et la présence éventuelle de labels.

La note Environnement repose sur l’impact du produit en termes d’émissions de gaz à effet de serre, de consommation de ressources naturelles, de pollution des eaux et des sols, etc. Quant à la note sociale (santé et droits des travailleurs, éthique de l’entreprise, délocalisations, etc.), elle s’appuie sur les analyses de la société Inrate, agence de notation d’entreprises basée en Suisse et partenaire de l’Institut Noteo.

A l’origine de cette évaluation, un long travail de veille scientifique, d’analyse des avis officiels, de la réglementation, des recommandations de santé publique, etc. Le tout aboutissant à une note, élaborée selon une méthodologie validée par un comité scientifique indépendant… mais pas vraiment éloigné du mouvement militant: n’y figurent que des dirigeants d’associations, dont le réseau Environnement-santé et Générations futures, partenaires de Noteo.

Présent lors de la conférence de presse de lancement de Noteo, André Cicolella, président du réseau Environnement-santé, a salué ce «projet innovant», qui répond «au changement de paradigme dans le domaine de la consommation». «Les consommateurs se posent des questions, ils ne sont pas passifs: leur pouvoir est immense, à condition qu’ils sachent s’en servir», a-t-il estimé. Au-delà du consommateur, Noteo «va obliger les agences et les entreprises à réagir: il faut favoriser les conduites vertueuses», a espéré André Cicolella.

Inhérents à tout système de notation, quelques doutes subsistent quant à la démarche, particulièrement sur les notes Santé et Environnement. Notamment en raison de l’état encore parcellaire des connaissances sur l’aspect sanitaire, et de l’insuffisance d’informations délivrées par les industries. C’est ainsi que l’origine géographique, qui conditionne la quantité de transports nécessaires à la fabrication, reste une information souvent peu connue.

«Dans 10 ans, Noteo aura plus de données», espère Baptiste Marty, qui estime avoir «fait la moitié du chemin» sur l’impact environnemental. Les notes ne sont pas définitives: elles sont réactualisées grâce à la veille scientifique et réglementaire menée par l’équipe de Noteo, rappelle Aurèle Clémencin, responsable scientifique-santé de l’association.

Noteo a à ce jour coûté 2 millions d’euros, apportés aux deux tiers par Baptiste Marty, le reste provenant de soutiens publics (Oseo, Nantes Métropole, région Pays-de-Loire) et de sociétés d’investissement. L’association espère bientôt se financer par les services payants aux entreprises (Noteo Solutions), tels que comparaison de gammes de produits, veille sur des substances chimiques, etc.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus