Lancement de l’étude nationale sur l’imprégnation aux PCB

Le 09 avril 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’étude d’évaluation de l’imprégnation aux polychlorobiphényles (PCB) des consommateurs réguliers de poissons de rivière par rapport à celle de la population générale menée par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) en partenariat avec l’Institut de veille sanitaire (InVS), est entrée dans sa phase opérationnelle début avril.
L’enquête porte sur 900 foyers de pêcheurs amateurs sur 4 zones contaminées par les PCB et 2 zones non contaminées (1). D’ici fin 2009, les teneurs sanguines en PCB (imprégnation) et les habitudes alimentaires des participants seront analysées ainsi que le niveau de contamination des poissons.

La phase préparatoire de l’étude, financée par le ministère de la santé, dans le cadre du plan national d’actions sur les PCB, avait démarré en mars 2008. La publication des premiers résultats est attendue pour juillet 2010 et le rapport final assorti de recommandations quant aux fréquences de consommation sans danger de poissons de rivière en février 2011.
Les PCB, des composés chimiques potentiellement dangereux pour l’homme à long terme, sont interdits en France depuis 1987, rappelle l’InVS dans un communiqué du 7 avril. Persistants dans l’environnement, ces dérivés chlorés s’accumulent dans certains poissons de rivière. L’exposition humaine résulte essentiellement de la consommation de poissons, de viandes et de produits laitiers.

(1) Dans le JDLE «PCB: lancement d’une étude sur le risque lié à la consommation de poissons de rivière»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus