La vitamine D, mauvaise aussi en excès

Le 06 juin 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La fin du beurre en tube ?
La fin du beurre en tube ?

Trop de vitamine D peut aussi être mauvais pour la santé, avec un risque accru de mortalité, selon une étude danoise publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism.

Accusée de favoriser le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies auto-immunes et certains cancers, l’insuffisance en vitamine D est fréquente dans la population[1]. En France, environ 80% des adultes se situeraient en dessous de 30 nanogrammes par millilitre (ng/ml), et 42,5% seraient en déficit sévère à modéré (20 ng/ml), selon de récentes données de l’Institut de veille sanitaire (InVS) (voir le JDLE).

Comme cela a été montré pour d’autres vitamines ou oligo-éléments, l’extrême opposé, celui de l’excès de vitamine D, pourrait aussi être délétère. Selon l’étude menée par Darshana Durup, de l’université de Copenhague, et ses collègues sur près de 248.000 personnes de la cohorte CopD, mieux vaut en effet être en légère insuffisance, à savoir un peu au-dessus de 20 ng/ml.

D’après une courbe de mortalité établie selon la teneur en vitamine D, c’est entre 19 et 23 ng/ml que le risque de décès est le plus faible. Il s’élève chez les personnes sortant de cette gamme, avec un risque accru de 42% au-dessus de 54 ng/ml, mais multiplié par 2,13 chez celles en dessous de 4 ng/ml.

Mêmes résultats avec le calcium, dont l’excès sanguin s’avère aussi mauvais qu’une insuffisance. Lors de récents travaux, une équipe allemande a découvert un risque d’infarctus chez les personnes consommant trop de calcium, mais seulement avec les compléments alimentaires (voir le JDLE).



[1] Selon les recommandations les plus courantes, il est conseillé d'être au-dessus de 30 ng/ml. L'insuffisance est légère entre 20 et 30 ng/ml, modérée entre 10 et 20, sévère en dessous de 10.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus