La transition énergétique allemande repart de plus belle

Le 20 décembre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
SIx centrales au charbon allemandes ont fermé cette année.
SIx centrales au charbon allemandes ont fermé cette année.

Eolien et photovoltaïque ont produit le tiers de l’électricité allemande, cette année. Un record!

Les grincheux vont passer de mauvaises fêtes. Car, selon les dernières estimations de l'association fédérale de l'énergie et de l'eau (BDEW), l’Allemagne devrait réduire ses émissions de CO2 entre 2016 et 20107. La raison: une baisse de la production d’électricité par le charbon conjuguée à une forte croissance des capacités installées renouvelables.

Selon les calculs de l’organisme professionnel, les énergies renouvelables ont produit plus de 33% de l’électricité allemande cette année (contre 29% en 2016), le charbon 37% (en baisse de 3% en un an), le gaz naturel 13,1% (12,5% en 2016) et le nucléaire 11,6% (13%).

C’est la fermeture, l’an passé, de 6 centrales au charbon (-15 TWh de production), couplée à la mise en service de 5,5 gigawatts (GW) éoliens (terrestres et marins) et de 1,7 GWc solaire qui expliquent pareille évolution. Laquelle devrait permettre à l’Allemagne d’atteindre l’objectif que lui a assigné le paquet Energie 2020: -40% de CO2 entre 1990 et 2020. Et d’accroître ses exportations d’électrons.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus