La tour Eiffel est dans le vent

Le 26 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les deux machines doivent produire 10.000 kWh/an.
Les deux machines doivent produire 10.000 kWh/an.
UGE

C’est une première parisienne. Un immeuble de grande hauteur (et pour cause) est équipé de mini éoliennes. L’immeuble en question n’est autre que la tour Eiffel. Depuis quelques jours, le plus haut des symboles de la capitale produit quelques kilowattheures, grâce à deux turbines à axe vertical produites par UGE International.

Installées au second étage de la tour de fer (à 120 mètres d’altitude), les deux machines doivent, en principe, produire 10.000 kWh/an: de quoi alimenter les espaces commerciaux du premier étage, intégralement éclairés en LED.

Dans le cadre du plan Climat de Paris, la société d’exploitation de la tour Eiffel s’était engagée à réduire ses consommations d’énergie. Outre ses aérogénérateurs, la tour est désormais dotée de 4 panneaux solaires thermiques, pour la production d’eau chaude sanitaire.

La consommation électrique annuelle de la Tour est de 6,7 GWh, l'équivalent de la consommation d'une ville de 3.000 habitants.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus