La tarification du carbone progresse mais reste inefficace

Le 23 septembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Moins de 9€ la tonne de CO2 émise
Moins de 9€ la tonne de CO2 émise

Le nombre de systèmes de tarification du carbone a quasiment doublé à travers le monde depuis 2012, selon une étude publiée le 20 septembre par la Banque mondiale. Un résultat toutefois insuffisant au regard du prix moyen du CO2.

 

 

Les systèmes de tarification du CO2, incluant les systèmes régionaux d’échange de quotas d’émission mis en place notamment en Europe, Chine et Californie, ainsi que les taxes sur le carbone, couvrent désormais 12% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Ils sont passés de 20 en 2012 à 38 aujourd’hui selon la Banque mondiale, qui inclut les systèmes opérationnels comme les systèmes en cours de mise en place, dont le nouveau prix du CO2 fixé au Chili et en Afrique du Sud.

«Pour les gouvernements et les entreprises, la mise en place d’un prix du carbone représente de plus en plus une évidence», observe Rachel Kyte, en charge du changement climatique à la Banque mondiale.

 

Moins de 9 € la tonne de CO2

Reste à mesurer son efficacité. Or l’étude montre que le prix du carbone oscille entre moins d’un dollar la tonne de CO2 (0,9 €/t) et 130 $/t (116 €/t) en Suède. Dans 85% des cas, il ne dépasse d’ailleurs pas 10$/t (9€/t). «Un niveau nettement insuffisant par rapport au niveau permettant d’aider à limiter le réchauffement à 2°C à la fin du siècle par rapport à l’ère pré-industrielle», concluent les rédacteurs.

Si la Banque mondiale n’indique pas de valeur minimale, elle estime à 50 Md$ (44,8 Md€) par an le montant des systèmes de tarification du CO2, incluant 34 Md$ sur les marchés d’échange et 16 Md$ de taxes.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus