La superficie des terres cultivées diminue dans le monde

Le 22 octobre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Organisation des Nations unies fait un constat alarmant, dans un rapport publié le 21 octobre. « Chaque année, jusqu'à 30 millions d'hectares de terres agricoles sont perdus en raison de la dégradation de l'environnement, de la conversion de ces terres à des fins industrielles ou de l'urbanisation croissante ».

Le manque de terres et la remise en cause du droit de propriété place des centaines de millions d'agriculteurs, de pêcheurs et de communautés autochtones en grande difficulté.

En Inde, par exemple, « la taille des exploitations moyennes est passée de 2,6 ha en 1960 à 1,4 en 2000 et continue de décliner », explique Olivier De Schutter, le rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation. Le cas de l'Afrique orientale et australe, où la superficie des terres cultivées par habitant a diminué de moitié en une génération, est également préoccupant.

Le rapport met en avant le « cocktail explosif » obtenu en combinant dégradation de l'environnement, urbanisation et acquisitions de terres à grande échelle par des investisseurs étrangers. « Chaque année, les investisseurs se montrent intéressés par l'acquisition de plus de 40 millions ha de terres agricoles, souvent pour la production d'agrocarburants », commente le rapport, qui reprend des statistiques de la Banque mondiale.

Mais cette situation résulte aussi d’initiatives qui se voulaient pourtant protectrices de l’environnement. Par exemple, « la plantation de forêts afin de bénéficier de mécanisme de développement propre a parfois conduit à des expulsions, contre lesquelles les populations locales concernées ne sont pas suffisamment protégées », relève l’ONU.

Les Etats sont donc invités à encourager les systèmes de propriété collective, les régimes fonciers coutumiers et à améliorer les lois sur les baux, pour la protection des utilisateurs des terres. En somme, il faut veiller à une répartition plus équitable des terres. Ce qui passe par la démocratisation et l’accès à la terre au profit des petits exploitants.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus