La Suisse et l’Italie créent un parc naturel transnational

Le 21 février 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le Locarnese
Le Locarnese
Progetto Parco Nazionale del Locarnese

Le Conseil fédéral suisse (gouvernement) a approuvé un accord avec l’Italie prévoyant la création d’un parc «national» transfrontalier, indique un communiqué publié le 21 février.

Dans le canton du Tessin (région italophone située au sud de la Cconfédération), huit 8 communes prévoient la création du parc national du Locarnese. Son périmètre inclue inclut la Valle dei Bagni et se trouverait donc en partie sur le territoire italien.

Couvrant une surface de 218 km2 kilomètres carrés (dont 28% en zone cœur), et abritant 2.300 habitants, le projet réunit 14 communes et 13 ‘«bourgeoisies» . Il présente la particularité de s’étendre des rives du lac Majeur, à 193 mètres d’altitude, jusqu’au Pizzo Biela à 2.863 m.

218 km2 kilomètres carrés

Situé dans le sud «sauvage» de la Suisse, où les plaques tectoniques africaines et européennes entrent en collision, c'est une région accidentée, riche en gorges profondes, en torrents et en forêts. Sur une longueur de 35 km, le futur parc passe du climat subtropical des îles de Brissago au climat alpin du village Walser de Bosco Gurin, perché à 1.506 m. Entre les deux, se situent le Centovalli, l'Onsernonetal et les Terre di Pedemonte, rappelle le Réseau des parcs suisses.

En novembre 2016, un autre projet de parc transnational, celui de l’Adula, avait capoté : 8 des 17 communes suisses concernées avaient voté contre le projet de charte du parc.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus