La stévia disponible en 2012 en Europe

Le 13 juillet 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les glycosides de stéviol, des édulcorants naturels, pourraient être autorisés fin 2011 au niveau européen, avec une commercialisation dès 2012, a annoncé la Commission européenne.
 
Ces agents, dont le pouvoir sucrant est considéré jusqu’à 300 fois plus élevé que le sucre ordinaire, sont issus d’une plante américaine, la stévia (Stevia rebaudiana). En raison de ses multiples applications, notamment dans les boissons « diet », elle est fréquemment citée en exemple par les adversaires de l’aspartame [1].
 
Le comité d’hygiène et de santé animale de l’UE (SCFCAH, selon l’acronyme anglais) vient de valider un avis favorable de la Commission européenne quant à sa mise sur le marché. Une décision aussitôt saluée par l’association des industriels des extraits de stévia, l’International Stevia Council.
 
Prochaine étape, la demande d’autorisation va être soumise au Parlement européen. Les glycosides de stéviol pourraient être approuvés «vers la fin de l’année», avec une mise sur le marché dès 2012, indique la Commission dans un communiqué.
 
Seul bémol, la consommation de glycosides de stéviol pourrait aisément dépasser la dose journalière acceptable (DJA), si elle était présente dans tous les aliments aux niveaux demandés par les fabricants [2]. La Commission a dès lors demandé aux industriels de revoir ces niveaux à la baisse.
 
Devançant l’UE, la France a pris de l’avance sur le sujet, en autorisant dès 2009 le rébaudioside A comme additif alimentaire. Commercialisé sous forme de sucrettes, il serait de plus en plus utilisé dans l’agro-alimentaire –notamment parce qu’il est moins coûteux que l’aspartame.
 
La future décision européenne portera sur tous les glycosides de stéviol, dont le rébaudioside A, mais aussi le stévioside. Le rébaudioside A est déjà autorisé aux Etats-Unis.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus