La séquestration du CO2 éligible au MDP

Le 13 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La grande lessive du mécanisme de développement propre (MDP) n’a pas eu lieu. Les opérations d’abattement de certains gaz à effet de serre très puissants, tels les HFC ou le N20, resteront toujours aussi rémunératrices. Pour autant, Cancun a adopté une petite réforme du mécanisme de flexibilité. Désormais, les opérations de capture et de séquestration géologique du carbone (CSC) seront éligibles au MDP. Cette disposition ne déplaît ni aux pays détenant la technologie (Etats-Unis, France, Norvège, Allemagne, Canada, Royaume-Uni) ni à ceux qui ont assis leur développement sur l’exploitation du charbon (Chine, Inde, Indonésie, Afrique du Sud). Seul problème : l’avenir du MDP, lié à celui du protocole de Kyoto, pourrait être compromis si l’ONU ne parvient pas à donner une suite au texte conclu en 1997 dans l’ancienne capitale japonaise.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus