La sécurité des aliments, bientôt virtuelle?

Le 29 février 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un projet de recherche européen a été lancé début février afin de mettre au point un logiciel de simulation virtuelle, Sophy, qui permettra notamment de prédire la durée de vie d’un aliment et la croissance bactérienne.

Ce logiciel évaluera de manière virtuelle la dégradation de tout aliment, en fonction de quelques paramètres de base, dont les ingrédients, le pH, le type d’emballage. Et ce en veillant à conserver les propriétés organoleptiques du produit, telles que son goût, sa texture et son aspect visuel.

Financé pour une durée de trois ans par le 7e programme-cadre de recherche et développement (PCRD) de la Commission européenne, le projet est piloté par le Centre de transfert technologique de Bremerhaven (ttz-Bremerhaven, Land de Brême, Allemagne), en association avec des universités européennes (Athènes, Birmingham) et des entreprises agro-alimentaires, telles l’allemande Mayo Feinkost et la britannique Bryan Salads.

Ce sont en effet les salades que les 10 partenaires du projet ont choisies pour la mise au point de Sophy. Une fois validé dans ce modèle, le logiciel pourra être étendu à toutes sortes d’aliments plus complexes, notamment les prêts-à-manger.

Pour ttz-Bremerhaven (http://www.ttz-bremerhaven.de/en/press-relations/press-releases/315-sophys-saubere-welt-.html), «les entreprises agro-alimentaires pourront faire varier les recettes en s’épargnant de complexes analyses de laboratoire. Dans la pratique, cela permettra d’économiser du temps et de l’argent –avec un gain de compétitivité pour les PME».

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus