La sardine portugaise dégradée

Le 08 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La pêche à la sardine portugaise n'est plus durable.
La pêche à la sardine portugaise n'est plus durable.

Les finances nationales ne sont pas les seules à pouvoir se faire dégrader en cas de coup dur. En janvier dernier, le Marine Stewardship Council décidait de suspendre la certification de durabilité (MSC)  des sardines portugaises.

Conduit quelques mois plus tôt, un audit révélait, en effet, l’incapacité des marins portugais à gérer durablement les stocks de clupéidés. De fait, les populations déclinent depuis 2006.

Les pêcheries locales ne peuvent donc plus apposer le précieux logo bleu et blanc sur leurs boîtes en polystyrène ni sur les boîtes à sardines.

Pour tenter de renverser la vapeur, Lisbonne a interdit la pêche à la sardine durant 45 jours, durant la période courant entre le 1er janvier et le 30 avril derniers. Une mesure dont le caractère cosmétique ne devrait pas suffire à convaincre le MSC de revenir sur sa décision. C’est en effet durant le second semestre que les chalutiers portugais capturent les deux tiers de leurs quotas annuels.

En principe, l’organisme de certification doit mener un nouvel audit cet été. Mais il est probable, comme le craint l’association des pêcheurs portugais, l'Anopcerco, qu’aucune décision concernant la certification de la pêche à la sardine portugaise ne soit prise avant 2015.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus