La santé-environnement veut s’inviter dans la campagne

Le 20 septembre 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un printemps aux urnes
Un printemps aux urnes

A quelques mois d’une année riche en campagnes électorales, les associations ont lancé, ce mardi 20 septembre, un appel aux futurs candidats à s’engager plus fermement sur le sujet de la santé et de l’environnement.

Enfin un sondage dont les résultats ne devraient pas trop évoluer: parmi les 1.003 personnes interrogées par l’Ifop, 90% se disent favorables à la mise en place de réglementations visant à réduire l’exposition des enfants à la pollution chimique, dont les pesticides, les perturbateurs endocriniens et les métaux lourds.

Les résultats de cette enquête ont été rendus publics mardi 20 septembre, à l'occasion d'une conférence de presse associative regroupant Ecologie sans frontières, Respire, Générations futures, Robin des toits (tous membres du Rassemblement pour la planète), WECF et Quartiers sans frontières.

Objectif, appeler les futurs candidats de 2017, aussi bien à l'élection présidentielle qu'aux législatives, à œuvrer pour la santé environnementale, notamment via une pétition en ligne lancée mardi. «Il est temps que les futurs responsables (...) s'engagent clairement à mettre en place de telles politiques de préservation de la santé des citoyens», déclarent les associations, qui promettent d'interroger les candidats à ce sujet.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus