La Russie veut mettre ses centrales nucléaires aux normes

Le 24 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La réaction n’a pas tardé. Quelques heures après la divulgation par l’association norvégienne Bellona d’un rapport catastrophique sur l’état des centrales nucléaires russes, l’exploitant public a annoncé un important plan de rénovation [JDLE].
 
Rosatom va investir en 2011-2012 plus de 374 millions d'euros pour assurer la sécurité des centrales nucléaires du pays, a indiqué son patron ce vendredi 24 juin.??
 
«Nous devons mettre les vieilles centrales aux normes actuelles post-Fukushima», a déclaré Sergueï Kirienko, cité par l'agence Ria Novosti, lors d'une rencontre avec le Premier ministre russe Vladimir Poutine.??
 
«Nous avons trouvé l'argent nécessaire pour cela: 5 milliards de roubles (125 millions d'euros) pour l'équipement, nous allons accorder au total plus de 15 milliards de roubles (374 M€) au cours de cette année et de la suivante pour acquérir du matériel supplémentaire», a-t-il détaillé.??
 
Vladimir Poutine a assuré à maintes reprises que les centrales russes étaient les plus sûres au monde et que rien de semblable à Fukushima ne pourrait survenir en Russie. ??
 
A l'issue d'une série de stress tests, Sergueï Kirienko avait déjà néanmoins admis qu'il fallait dépenser 5 milliards de roubles notamment pour des systèmes d'approvisionnement en électricité et en eau autonomes, dont l'absence s'est avérée fatale à Fukushima.??
 
Il a toutefois indiqué vendredi que les centrales avaient subi chacune 4 inspections de vérifications et assuré qu'elles étaient sûres et pourraient supporter un séisme ou un tsunami.?Ce sont les seules stations au monde qui tiendraient le coup si un avion s'écrasait sur elles, a-t-il aussi affirmé.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus