La Russie va-t-elle nous couper le courant?

Le 07 septembre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Staline aussi était fasciné par les réseaux.
Staline aussi était fasciné par les réseaux.
DR

La question est relancée après la publication par une société de cyber-sécurité d’une alerte à l’attaque informatique des gestionnaires nord-américains et européens de réseaux d’électricité.

 

L’accusation est récurrente. Des hackers liés aux services secrets russes essaient régulièrement de déstabiliser, via internet, l’activité des pays occidentaux. Selon de nombreux observateurs, l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis aurait été facilitée par des interventions de ces mercenaires du web. Ce n’est peut-être pas fini.

Réseaux d'électricité

Selon Symantec, c’est aux réseaux d’énergie nord-américains et européens que s’en prennent désormais les pirates informatiques. Dans un rapport publié mercredi 6 septembre, la compagnie américaine de cyber-sécurité estime qu’un groupe de hackers, dénommé Dragonfly 2.0 (libellule 2.0) cible les entreprises liées au secteur de l’énergie depuis 2015.

fausses mises à jour

A coups de campagnes de phishing (hameçonnage), de chevaux de Troie, de fausses mises à jour de logiciels et de faux sites internet, ces activistes, possiblement liés à Moscou, tentent de pénétrer les réseaux informatiques des gestionnaires de réseaux de transport ou de distribution d’électricité des Etats-Unis, de Suisse et de Turquie. Objectif supposé: comprendre leur fonctionnement pour mieux pouvoir en prendre les commandes, le cas échéant.

le précédent ukrainien

Si les gestionnaires français des autoroutes de l’électricité refusent, comme toujours en pareil cas, de s’exprimer, les autorités américaines se montrent préoccupées. A Washington, le ministère de l’Intérieur considère avec attention l’étude de Symantec, tout en refusant de sonner l’alarme: «Pour l’instant, il n’y a pas de signe d’une quelconque menace pour la sécurité du public», estime un porte-parole.

Pour autant, l’Ukraine a connu, en 2015 et 2016, de sérieuses pannes de courant dont l’origine reste encore inexpliquée.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus