La Roumanie peine à relancer son nucléaire

Le 21 janvier 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

RWE a annoncé jeud 20 janvier avoir décidé, avec GDF Suez et Iberdrola, d'abandonner un projet de développement de deux réacteurs pour la centrale nucléaire roumaine de Cernavoda.

Dans un communiqué publié par l’énergéticien allemand, les trois partenaires confirment « ne plus poursuivre ce projet », lancé en 2008, pour des raisons « d'incertitudes économiques, liées en grande partie à la crise financière ». Cette décision suit le départ de CEZ, annoncé en septembre dernier.

Initialement, les trois partenaires, associés à la Societatea Nationala Nuclearelectrica (SNN) devaient financer la construction de deux tranches Candu de 720MWe chacune. L’exploitation devant être confiée à une co-entreprise : EnergoNuclear.

Signé en novembre 2008, l’accord de partenariat prévoyait que chaque actionnaire emporte le volume d’électricité correspondant à son apport au capital d’EnergoNuclear. SNN devait disposer de 51% des électrons, l'ENEL italienne, le tchèque CEZ, GDF Suez, RWE (9,15% chacun) et 6,2% chacun pour Iberdrola et ArcelorMittal.

Hélas, SNN n’a pas été capable d’apporter le financement annoncé. Ce qui n’a pas empêché EnergoNuclear de passer, il y a un an, un contrat avec Energie atomique du Canada (EACL) pour l’évaluation technique et commerciale du projet. D’un montant de 3,2 milliards d’euros, ce projet a officiellement reçu le soutien de la Commission européenne, en décembre dernier.

Mercredi, le ministère roumain de l'économie a annoncé que le groupe américain Bechtel, un consortium russe, dirigé par Atomtechnoprom, et un autre composé des entreprises canadienne SNC Lavalin, italienne Ansaldo et roumaine Elcomex étaient candidats à la construction des deux réacteurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus