La révision de la directive RoHS se précise

Le 21 avril 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les résultats de la deuxième consultation concernant la révision de la directive dite RoHS sur la limitation de l'utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques viennent d'être mis en ligne. Les réactions proviennent de 62 sources différentes dont 14 entreprises et 26 associations industrielles (dont certaines de pays tiers comme les Etats-Unis et le Japon). La plupart se prononcent en faveur d'une inclusion des appareils médicaux et des appareils de contrôle et de surveillance dans le champ d'application. En revanche, de nombreuses parties prenantes s'opposent à une extension du champ des substances couvertes. Actuellement, celles-ci sont au nombre de 6: plomb, mercure, cadmium, chrome hexavalent, polybromobiphényles (PBB) et polybromodiphényléthers (PBDE). Les opposants à une extension s'appuient sur le fait que le règlement Reach va permettre de gérer les risques sanitaires et environnementaux des substances non prises en compte. Cependant, les Etats membres qui ont participé à cette consultation s'opposent à cet argument, Reach entraînant des délais de mise en oeuvre trop longs.

La Commission devrait publier sa proposition de révision courant 2008.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus