La rénovation thermique au cœur de la conférence environnementale

Le 11 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
500.000 logements pourront-ils être rénovés chaque année?
500.000 logements pourront-ils être rénovés chaque année?

A en croire certaines rumeurs persistantes, la principale annonce de la conférence environnementale pourrait porter sur le lancement d’un programme de rénovation énergétique de 500.000 logements par an. Une mesure utile qui, pour le moment, est loin d’être financée.

Ce sera pourtant l’un des rares moyens pour le gouvernement de donner des gages sociaux et environnementaux à ses alliés de la majorité.

Sociaux, car la précarité énergétique touche aujourd’hui environ 4 millions de Français. Or, ce chiffre devrait grossir encore au vu de la hausse annoncée, pour ces prochaines années, des tarifs de gaz et surtout d’électricité, rappelait, ce matin, Raphaël Claustre, le directeur du Comité de liaison des énergies renouvelables (Cler).

Environnementaux, car le logement est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre de notre pays. Et l’un des rares (contrairement aux transports, par exemple) sur lequel on peut agir «rapidement».

La consommation d’énergie dans le secteur domestique correspond au tiers de la consommation finale énergétique totale en France. Elle a donc des incidences majeures sur l’environnement: émissions de polluants dans l’air, émissions de gaz à effet de serre et autres impacts liés aux modes de production de l’énergie. En 2008, l’énergie consommée dans les logements a entraîné l’émission de 61 millions de tonnes de gaz carbonique, soit 16% des émissions nationales.

En moyenne, chaque logement émet 3.150 kg de dioxyde de carbone par an. Mais ce chiffre peut grimper d’un tiers, sous les climats montagnard et semi-continental, rappelle une récente note du Commissariat général au développement durable.

Parmi les méthodes de financement de ce vaste programme de rénovation énergétique de l’habitat figurent les certificats d’économie d’énergie. Un mécanisme qui devrait être fortement dynamisé par la directive européenne sur l’efficacité énergétique, en cours d’adoption [JDLE].

http://www.journaldelenvironnement.net/article/efficacite-energetique-le-changement-c-est-maintenant,29441

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus