La qualité de l’eau menacée par les polluants émergents

Le 21 juillet 2011 par Sonja van Renssen
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les polluants tels que les produits pharmaceutiques et cosmétiques, ainsi que les nanomatières ne sont pas encore systématiquement inclus dans les programmes routiniers de surveillance de la qualité de l’eau, selon l'Agence européenne pour l'environnement (AEE).
 
Dans un rapport publié le 14 juillet, celle-ci explique qu’il est difficile d’évaluer leurs risques environnementaux et sanitaires, et par là même de justifier une réglementation appropriée. Les programmes de surveillance doivent donc être élargis à quelques substances prioritaires bien choisies afin d’inclure ces «polluants émergents», préconise l’AEE.
 
Les risques de cocktails chimiques devraient également être mieux évalués, ajoute-t-elle. En outre, les notifications de pollution industrielle dans le cadre du Registre européen des émissions et transferts de polluants demeurent incomplètes, selon l’Agence.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus