La prime à la transition énergétique a du plomb dans l’aile

Le 14 septembre 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le Cite reste d'actualité.
Le Cite reste d'actualité.
DR

 

Sans surprise, le gouvernement renonce à la transformation du crédit d'impôt pour la transition énergétique en une prime. Provisoirement ?


C’était l’une des innovations fiscales décrochées par l’équipe de Nicolas Hulot. Pour accélérer la rénovation des logements, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) serait transformé, dès 2019, en une prime. Avantage : la prime devait être versée avant la réalisation des travaux, contrairement au Cite qui lui est réglé après. De quoi faciliter la prise de décision, estimait alors le gouvernement.

pas mise en oeuvre en 2019

Le vent a tourné. Deux semaines avant la présentation du projet de loi de finances 2019, le ministère de la transition écologique a remisé sa réforme. «La transformation du Cite en prime ne sera finalement pas mise en œuvre en 2019», a-t-il indiqué à l'AFP, confirmant ainsi une information des Echos.

La nouvelle n’est pas surprenante. Depuis plusieurs mois, l’équipe d’Edouard Philippe entretenait le flou sur l’avenir de cette disposition, pierre angulaire du plan annoncé au printemps par le gouvernement pour rénover 500 000 logements par an.

entre 900 M€ et un milliard

«Après un examen approfondi, cette mesure est apparue coûteuse et complexe dans son déploiement: elle nécessiterait de créer une nouvelle structure à part entière et de recruter des centaines de personnes dédiées», explique le ministère, sans préciser si la prime existera un jour. Le Cite devrait coûter, en 2019, entre 900 millions et 1 milliard aux finances publiques.
 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus