La Poste au secours des téléphones usagés

Le 13 février 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
7.000 téléphones usagés envoyés par la Poste en 8 semaines
7.000 téléphones usagés envoyés par la Poste en 8 semaines

 

L’éco-organisme Eco-systèmes a testé avec succès un nouveau dispositif de collecte des téléphones usagés qui s’appuie sur l’envoi postal.

 

Ouvrir sa boîte à lettre. Récupérer l’enveloppe envoyée par Eco-systèmes. Y glisser un ou deux téléphones portables usagés. Poster l’enveloppe pré-affranchie. «Basique», dirait Orelsan. De par sa simplicité, cette solution détrône en effet toutes les autres, comme le dépôt dans un collecteur caché au fond d’un supermarché, ou l’aller-retour dans une déchetterie souvent éloignée...

Elle a été testée avec succès par l’éco-organisme en charge des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) au sein de 9 collectivités de Rhône-Alpes. La récolte a été fructueuse: 7.000 appareils récupérés en seulement 6 semaines. Soit 175 téléphones mobiles par jour. Le taux de retour varie selon les départements, la Drôme arrivant en tête devant le Rhône, l’Ain et l’Isère.

 Bien sûr, ce résultat s’avère maigre au regard des 100 millions d’appareils qui dorment dans les tiroirs des ménages français, selon l’évaluation faite en septembre 2016 par une mission sénatoriale. Mais elle serait efficace si elle était déployée à grande échelle.

Réemploi, recyclage, dépollution

Les téléphones usagés ont ensuite été adressés aux Ateliers du bocage. 17% d’entre eux –les plus récents, en état de marche– seront réparés et reconditionnés pour être revendus dans leur réseau de ‘Bootiques’. Les autres sont retournés à Eco-systèmes pour le recyclage des matières plastiques, métaux ferreux et non ferreux, verre et cartes électroniques, ainsi que la dépollution des autres composants.

15% de collecte

Aujourd’hui, seulement 15% des tonnages de téléphones mis sur le marché sont dirigés vers une filière de traitement. Les circuits électroniques de chaque terminal abritent environ 40 minéraux et matériaux précieux dont du cuivre, de l’argent, du chrome, du baryum et du palladium.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus